L’acouphène, un son fantôme ?

En collaboration avec Marilène Roy, audiologiste

L’acouphène est un son qui ne provient pas de l’extérieur et qui ne peut pas être entendu par les autres personnes. Il peut être permanent ou occasionnel et peut être perçu dans une seule oreille ou dans les deux. Il peut ressembler à des sons de cloches, des bourdonnements, des bruits de vagues, des pulsations ou encore s’apparenter à une sonnerie, un sifflement, un bruit de vapeur, un grincement ou même un grondement.

 

 

 

Vous êtes peut-être à risque d’entendre un acouphène si :

  • Vous avez plus de 60 ans.
  • Vous travaillez dans un environnement très bruyant (ex : construction ou musicien).
  • Vous pratiquez la chasse, le tir ou allez dans les concerts rock dans vos loisirs.
  • Vous avez des problèmes vasculaires.
  • Vous avez des problèmes de santé tels que le diabète, l’hypertension, l’augmentation du taux de cholestérol, de l’acide urique, des désordres hormonaux oestro-progestatifs ou thyroïdiens.
  • Vous prenez certains médicaments et antibiotiques toxiques pour les oreilles.
  • Vous souffrez de stress, d’anxiété ou de dépression.
  • Votre alimentation peut également jouer un rôle si votre consommation de caféine, d’alcool, de drogues ou de produits épicés est abusive.

Malheureusement, les causes exactes de l’acouphène sont encore mal connues. On sait que ce n’est pas une maladie, mais plutôt un symptôme incommodant.

Comment gérer et contrôler le dérangement en lien avec les acouphènes ?

  • Un des trucs utilisés pour être moins dérangé par les acouphènes est la thérapie sonore ou de camouflage qui consiste à enrichir l’environnement sonore, avec de la musique ou un ventilateur par exemple, pour diminuer le contraste entre l’acouphène et le silence.
  • Pratiquer des techniques de relaxation (par exemple : avoir des pensées positives, respiration profonde, visualisation).
  • Consulter un audiologiste qui fera un suivi avec vous et vous montrera comment appliquer diverses techniques.